logo

LA COMPAGNIE TRAVERSES

Spectacles

HISTOIRE DE L’HOMME - version III (comédie) de Paul Emond

Durée : 1h15

Public : Tout public à partir de 11 ans

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Karin MARTIN-PREVEL, Valentin TRAVERSI

Ce recueil de saynètes offre une version surréaliste de l’histoire de l’homme, de l’origine à un possible futur. Sur un ton parodique, ironique, poétique, il nous offre d’improbables rencontres avec Adam et Eve, Dieu et le Diable, Isaac Newton, Napoléon, Bouvard et Pécuchet, Staline et Hitler ainsi que quelques anonymes humains et animaux, du passé, du présent et de l’avenir…

« Dans une mise en scène ingénieuse de V. Traversi, les comédiens ont enthousiasmé le public en présentant l’Histoire de l’Homme. A mille lieues d’une évocation « sérieuse » de l’histoire de l’humanité, ces éclats de textes constituaient avant tout une balade déjantée au pays des grandes passions et des multiples cruautés et mesquineries dont nos ancêtres étaient déjà coutumiers. ». Dauphiné-Libéré, version II printemps 2010



MALAGA – version II (comédie ferroviaire) de Paul Emond

Durée : 1h20

Public : Tout public à partir de 11 ans

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Nadine EMIN-MADRID, Karin MARTIN-PREVEL, Jacques PABST, Valentin TRAVERSI

Dans cette pièce « cruelle et drôle comme la vie », se croisent quatre personnages, deux hommes et deux femmes en panne de destin. Ils cohabitent malgré eux sur le quai d’une gare, une nuit de grève des trains belges.

« Un spectacle de haute facture qui méritait l’ovation d’une assistance conquise par les interprètes ». Le Dauphiné Libéré.
« Les surprises incessantes ont tenu en haleine le public jusqu’à un final inattendu ». Le Dauphiné Libéré.



TETE A TETE de Paul Emond

Durée : 1h15

Public : Tout public à partir de 14 ans

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Karin MARTIN-PREVEL, Valentin TRAVERSI

Dans une chambre d’hôpital, une femme règle les comptes d’une vie avec son mari supposé amnésique. Un huis clos fantastique où se côtoient humour, férocité, mystère et émotion jusqu’au coup de théâtre final.

« Médée chez les petits bourgeois… ». « Karin Martin-Prével éblouissante ». La Tribune.
« Une comédienne en tout point sublime et un spectacle d’une qualité excellente ». Le Dauphiné Libéré.



MON CHAT S’APPELLE ODILON de Paul Emond

Durée : 1h10

Public : Tout public à partir de 11 ans

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Karin MARTIN-PREVEL

Dans l’impossibilité de choisir entre son chat et son amant, Natacha est embarquée dans une succession frénétique de rencontres grotesques et cauchemardesques. Rire et émotion sont ici subtilement entrelacés.

« Valentin Traversi met en scène Karin Martin-Prével avec subtilité et précision.. ». Lyon Poche.
« Eblouissante prestation d’une comédienne plébiscitée par un public conquis ». Le Dauphiné Libéré.



LES ÎLES FLOTTANTES (comédie) de Paul Emond

Durée : 1h15

Public : Tout public à partir de 13 ans

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Alain BLAZQUEZ et Pascal COULAN en alternance, Karin MARTIN-PREVEL, Valentin TRAVERSI

Après plusieurs années de vie commune, un homme et une femme se séparent ; ils décident de passer une dernière soirée au restaurant, histoire de se quitter avec élégance, en laissant leurs armes au vestiaire, de même que les frustrations, les reproches et le bilan plutôt catastrophique de leur couple. Seulement voilà, que faire, dans une ambiance qui se crispe de plus en plus, de la présence trop insistante d’un restaurateur en veine de confidences ? Et quand tout se met à déraper, la part la plus secrète des personnages ne risque-t-elle pas, malgré eux, de brusquement se révéler? On retrouvera dans cette comédie douce-amère, le penchant qu’a souvent PAUL EMOND pour les zones d’ombre et les énigmes non résolues.

« Qu’après avoir monté déjà plusieurs de mes pièces de magnifique façon, la Compagnie Traverses se soit enthousiasmée pour ce texte et ait décidé d’en faire son prochain spectacle ne peut donc que me rendre très heureux ». PAUL EMOND



Le Misanthrope et l'Algérien d’après Eugène Labiche. Adaptation et mise en scène Valentin Traversi

Durée : 35 minutes

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Nadine EMIN-MADRID, Karin MARTIN-PREVEL, Jean-Marc AVOCAT, Jacques PABST, Valentin TRAVERSI

Sur le modèle d’Alceste, le Misanthrope de Molière qui ne supportait plus l’hypocrisie de ses semblables, un financier parisien engage Idir, un algérien kabyle, employé à la voirie, pour qu’il devienne son ami et surtout lui dise toujours la vérité. Le zèle avec lequel Idir s’acquitte de sa mission, entraîne des situations inattendues pour son patron qui n’en demandait peut-être pas tant…



L'Affaire de la rue de Lourcine d’après Eugène Labiche. Adaptation et mise en scène Valentin Traversi

Durée : 35 minutes

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Nadine EMIN-MADRID, Karin MARTIN-PREVEL, Jean-Marc AVOCAT, Jacques PABST, Valentin TRAVERSI

Deux anciens élèves du Lycée Louis-Le-Grand, qui s’étaient perdus de vue depuis plus de 40 ans, se réveillent un matin dans le lit de l’un deux, sans souvenirs précis de leur nuit de beuverie. La lecture du journal leur apprend qu’une jeune fille a été sauvagement assassinée dans le quartier de leur débauche nocturne. Pris de panique, ils se lancent dans une course frénétique pour effacer les traces de leur « crime ».

« Labiche et la Compagnie traverses ont fait chapiteaux combles ». Le Dauphiné Libéré
« Quiproquos, situations inattendues, satire sociale féroce et, surtout, rires et divertissement intelligent étaient à l'affiche de « L'affaire de la rue de Lourcine » et du « Misanthrope et l'Algérien ». Même si cette dernière pièce est une adaptation de l'original, « le Misanthrope et l'Auvergnat », les comédiens ont su porter haut les textes d'un auteur dont le regard sur la société, aussi désabusé qu'amusé n'a rien perdu de son actualité. Résultat : L'hypocrisie et les faux-semblants de nos sociétés en prennent pour leur grade, sans lourdeur ni faux pas ». Le Dauphiné Libéré 04/06/2013



L'Ours d'Anton Tchekhov

Durée : 35 minutes

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Karin MARTIN-PREVEL, Jacques PABST, Valentin TRAVERSI

L’Ours décrit les aventures d’une belle veuve, Madame Popova, qui vit recluse dans sa propriété depuis la mort de son mari. Mari regretté mais volage, à qui elle a jeté un défi de fidélité à travers la mort. « Enterrée » dans sa propre maison, elle refuse de voir qui que ce soit, jusqu’au jour de l’arrivée tonitruante du propriétaire terrien Smirnov (l’Ours). Celui-ci, acculé par ses créanciers, bat la campagne depuis trois jours, sans succès pour récupérer l’argent que lui doivent ses débiteurs. Les qualités comiques de cette pièce ne masquent pas le drame que Tchekhov évoque, en nous faisant assister au combat de ces deux « blessés de l’amour », qui avaient juré que jamais, au grand jamais on ne les y reprendrait…

« Deux pièces en un acte de Tchekhov : des histoires qui plongent dans l’univers rural de la société tsariste : boyard rustaud et désargenté, veuve appétissante et riche, petits propriétaires terriens hargneux. Et derrière l’apparence de la farce, la petite musique de Tchekhov, douce-amère, sarcastique jusqu’à la cruauté ». P.M – Le Progrès



La demande en mariage d'Anton Tchekhov

Durée : 35 minutes

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Nadine EMIN-MADRID, Karin MARTIN-PREVEL, Jean-Marc AVOCAT, Jacques PABST, Valentin TRAVERSI

La demande en mariage dans ce milieu bourgeois rural, chez les Tchouboukov : Stepan Stépanovitch, propriétaire terrien, et sa fille Natalia Stépanovna, « maîtresse femme ». Un de leurs voisins, Ivan Vassiliévitch Lomov, hypocondriaque, vient leur rendre une visite exceptionnelle, puisqu’il demande la main de la jeune femme. Mais sa timidité maladive le pousse à tenir des propos qui n’ont qu’un lointain rapport avec le but de la visite… Là aussi, la forme du vaudeville ne fait pas disparaître la cruauté inouïe de personnages sortis tout droit de chez Tex Avery, et capables de se déchirer avec la même voracité que leurs propres chiens.

« L’Ours et La demande en mariage ont ainsi cette richesse de tonalités, qui ne relève ni de progressions dramatiques, ni de savoureux rebondissements mesquins, mais naît des déplacements des acteurs, de leur urgence à tout donner avant le point culminant des intrigues ». D.T – Le journal Rhône-Alpes.



Contes de la Bécasse de Guy Maupassant

Durée : 30 à 45 minutes

Mise en scène : Valentin TRAVERSI

Avec : Karin MARTIN-PREVEL, Valentin TRAVERSI

Des récits normands que Maupassant réunit ici. Histoires savoureuses, facétieuses aussi, mais pourtant cruelles : la drôlerie s’assombrit de noirceur, la tragique se lie à la farce, et le pessimisme à la bouffonnerie.

« Des histoires tendres ou cruelles qui dressent des portraits saisissants d’hommes et de femmes ». Le Dauphiné Libéré
« Des contes de la Bécasse magistralement livrés par Karin Martin-Prével et Valentin Traversi ». Le Dauphiné Libéré



Correspondances et nouvelles d'Anton Tchekhov

Une correspondance où se mêlent sentiments amoureux et échanges d’expériences entre un auteur de théâtre et une comédienne, séparés chaque hiver en raison de l’état de santé de Tchekhov.

« Personne ne comprenait avec autant de clarté et de finesse, le tragique des petits riens de la vie, qu’Anton Tchekhov. Personne avant lui n’a su peindre avec une vérité aussi implacable le tableau de la vie des gens ». Maxime Gorki, écrivain russe

Retour en haut de page
Réalisation : Maxence BENO et Thomas MICHONNEAU